chiffre clés rer D
 
 

Actualité

 
3 janvier 2013 - L’un des éléments clés des travaux de modernisation du RER D est la mise en place de KVBP. Qu’est ce qu’un KVBP ? Quel est son fonctionnement ? Comment se déroule sa mise en place ? Le site modernisation-rerd.fr fait le point sur ce système au travers des interviews de Arnaud Delpech et Alain Fruitière, maîtres d’œuvre sur le projet de modernisation du RER D.
 

Le KVB


Le KVB (Contrôle de Vitesses par Balises) est un système de contrôle ponctuel de vitesse des trains qui permet de s’assurer du non-franchissement des signaux par les trains et du respect des vitesses limites.
Le fonctionnement des signaux est proche de celui des feux de circulation routiers avec 3 états : vert, orange, rouge. Le vert signifie que la voie est libre, l’orange agit comme un avertissement et le rouge comme un signal d’arrêt.
Le conducteur de train doit respecter un processus précis à l’approche de ces signaux : la VItesse Sécuritaire d’Approche (VISA). Si un signal passe au rouge, le conducteur en est averti dès le signal précédent qui passe à l’orange (signal d’avertissement). La VISA impose de décélérer dès le franchissement de cet avertissement. Le train doit alors circuler à une vitesse maximale de 30 km/h sur 200 mètres avant le signal rouge. Même si le signal annoncé s'ouvre entre temps, la VISA doit être respectée jusqu'au franchissement de ce dernier.
Le KVB permet de sécuriser l’avancée du train en apportant une surveillance électronique en complément de la conduite humaine du train. Il calcule une courbe de vitesse autorisée jusqu’au franchissement du signal suivant. Dès qu’il y a un dépassement de cette vitesse (en cas de malaise ou de défaillance du conducteur par exemple), le train est automatiquement arrêté (arrêt d’urgence).

Le KVBP


Le KVBP est une déclinaison du KVB. Concrètement, le système est semblable au KVB, mais il est complété par une fonction de réouverture continue. Le KVB permet déjà un contrôle permanent, mais le rafraichissement des données est ponctuel. Avec le KVBP, il devient continu grâce à la transmission par les rails des informations liées à la signalisation.
Grâce à ce système, le conducteur est autorisé à reprendre sa vitesse dès l’ouverture du signal (passage au vert) et s’affranchit donc de la VISA. Un signal fermé qui s'ouvre peut donc être franchi à une vitesse supérieure à 30 km/h.
Le KVBP permet donc de rendre la gestion de l’exploitation du réseau plus souple et de fluidifier le trafic. Il est particulièrement approprié pour les zones à forte densité de circulation.


Installation sur la ligne D


Pour que la mise en place du système de KVBP soit bénéfique, elle doit couvrir l’ensemble du réseau. L’installation du système sur la ligne du RER D est une opération lourde, puisque près de 28 km de ligne vont être équipés entre Villiers le Bel et Villeneuve Saint-Georges. Cet aménagement est à l’étude depuis 2010 pour une mise en service en décembre 2013.
Cette opération requiert de multiples interventions : changement de technologie (numérique versus analogique), travaux de signalisation, puis phasage d’essai sur une ligne exploitée.
Au niveau technique, les travaux se déroulent uniquement de nuit pour ne pas perturber les circulations. Les travaux sont donc invisibles pour les voyageurs. Les premiers signaux sont déjà installés entre Paris et Villeneuve-Saint-Georges.


Les étapes des travaux

  • Génie civil : il s’agit de la première phase des travaux. Elle concerne tout ce qui est béton (caniveau à câble, fondation…) et pose des câbles. Cette première partie des travaux est en cours sur le tronçon Châtelet - Gare de Lyon sur cette fin d’année puis sera menée entre Gare-de-Lyon et Villeneuve-Saint-Georges au premier trimestre 2013.
  • Câblage : dans les centres, raccordement à la voie (travaux menés jusqu’à la fin du 1er semestre 2013).
  • Phase d’essais : du printemps 2013 à novembre 2013, tronçon par tronçon suivant la programmation de chantiers.
  • Mise en service : décembre 2013 (sauf le tronçon entre Gare du Nord et Pierrefitte, dont les travaux débutent fin 2013 et qui sera mis en service fin 2014).
 

Etat du trafic aujourd'hui 

TRAFIC NORMAL
PAS DE TRAVAUX

L'actualité

Combs-la-Ville : équipement des
installations électriques
30 septembre 2013 - La construction du bâtiment de la sous-station de Combs-la-Ville est désormais achevée. Les travaux portent à présent sur l’intégration de l’équipement basse et haute tension. Dimitri Mantel nous détaille cette nouvelle phase.
 
Aménagement paysager
à Goussainville
10 juin 2013 - Les travaux d’aménagement des installations ferroviaires à Goussainville s’accompagnent de l’élargissement du talus existant. Loïc Pianfetti, maître d’œuvre de cette opération, témoigne.
 
Elargissement de quai en gare de Brunoy
4 juin 2013 - Dans le cadre de la modernisation du RER D, des travaux d’élargissement de quai sont réalisés en gare de Brunoy. Amandine Durand, chef de circonscription sur cette opération, nous explique ces travaux.
 
 
voir toutes les actualités

Les acteurs du projet 

 l'état    ile de france    sncf   réseau ferré de france     stif
 
 
 
L'agendades travaux

Le projet 

Janvier à novembre : Adaptation de la signalisation ferroviaire au Nord (de Pierrefitte-Stains à Villiers-Le-Bel) - adaptation de la signalisation ferroviaire (mise en service du système de contrôle de la vitesse des trains « KVBP » et modification et optimisation du système de gestion de l’espacement des trains « BAL »)

Août à novembre : Goussainville - essais et mise en service

Août à novembre : Corbeil-Essonnes - essais et mise en service

Septembre : Goussainville - démolition de fondations existantes